Humanités numériques, jour 38, T’es où quoi?

Question du jour: Quelle doit être la place de l’instrumentation numérique dans une formation selon vous ? Je lis les posts dans le forum et je vois quelques réponses frileuses du genre, attention à l’instrument numérique, l’humain est plus important.. et je me dis:

T’es où quoi, t’es en formation et t’as pas ton instrument numérique?

Bien sûr que derrière ce post il y a un humain (à moins que je sois plus humain), derrière un Skype, je parle bien à un vrai humain, dans le forum je réponds à des humains… Alors, j’ai pris mon clavier et j’ai répondu “incontournable” en gras et entre guillemets! Comme je suis en formation, j’ai évité ma référence littéraire douteuse et j’ai argumenté ainsi (avec une référence à Michel Serres, voir ici T’es où?):

Lire la suite

T’es où ?

T'es où ?« Qu’est ce qui est nouveau dans les nouvelles technologies ? c’est l’adresse » disait Michel Serres lors d’une conférence à l’école Polytechnique en 2005. En effet, selon lui, le réseau existe depuis les voies romaines. Certes, les TIC accélèrent la circulation de l’information mais depuis l’invention de la roue, l’homme s’est constamment lancé le défi d’être encore plus rapide; la célérité de l’information n’est donc pas une notion nouvelle. En revanche, ce qui nous localisait sur la terre, depuis la nuit des temps, c’était bien notre adresse. Et voilà sans doute la plus grande innovation apportée par les TIC : l’adresse de courriel ou le numéro de téléphone cellulaire ne se réfèrent plus à notre espace métrique et juridique. C’est pourquoi le début de nos conversations est ponctué, le plus souvent, par « t’es où ? ». Cette réflexion interroge toujours ma perception de l’entrée en masse des TIC dans nos vies, surtout au moment où la géolocalisation se généralise avec les smartphones…

Livret à télécharger: T_ES_OU

Ce recueil a été conçu à l’initiative du Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative en 2008, voir article sur le site de l’INJEP.